Le projet phare du centre de recherche de la VDÉ a fait des grands pas vers sa réalisation cet été!

Campagne électorale oblige, il fallait prendre le pouls des différents candidats dans la circonscription d’Orford, en vue des prochaines élections, et mesurer les appuis politiques d’un engagement financier pour le projet phare, d’un Centre de recherche appliquée pour l’industrie du caoutchouc, à Magog.  C’est ce qu’ont fait Messieurs Arbour et Robichaud.  En effet, plusieurs rencontres ont eu lieu au cours des derniers mois entre M. Paul Arbour, directeur de la Vallée, M. Claude Robichaud, président du CA et des personnes clés notamment à différents niveaux de gouvernement (fédéral, provincial, municipal) ainsi qu’avec des bailleurs de fonds du privé pour faire avancer le projet du développement d’un Centre de Recherche.Toutes les entreprises membres de la VdÉ et d’ailleurs, appuient fortement cet ambitieux projet. Les entreprises fourniront aussi un appui financier majeur.

Cet ambitieux projet permettra ainsi l’aménagement, à Magog, du premier Centre de recherche sur les élastomères au Canada. L’autre centre d’envergure se situe à Akron dans l’état de l’Ohio aux États-Unis. Le Centre de recherche, permettra de répondre aux nombreux besoins et défis des entreprises dans le domaine des élastomères et des polymères, en assurant le développement de technologies qui amélioreront la productivité et la profitabilité de nos entreprises. Les entreprises québécoises pourront ainsi se démarquer et augmenter la valeur ajoutée de leurs produits. Les premiers donneurs d’ordres seront les membres de la Vallée, mais les portes seront ouvertes à d’autres collaborations.

Ce projet, s’inscrit dans l’axe Innovation du plan stratégique 2015-2020 de la VdÉ. On se rappellera qu’une étude de faisabilité fut réalisée en 2016 par la firme Deloitte, et que celle-ci démontrait hors de tout doute le besoin et la viabilité de ce centre. La firme mentionnait aussi que seulement 33% des entreprises dans le domaine des élastomères disposent d’employés dédiés à la R&D. Parmi tant d’autres, un des enjeux importants de la mise en oeuvre d’un tel projet est certainement le développement de nouvelles technologies éco-responsables afin de réduire l’empreinte environnementale. De plus, le Centre permettra des services qui seront variés tel que le développement de formules, la réalisation de tests, la résolution de problèmes, des diagnostiques et beaucoup plus encore.

L’annonce de la réalisation du projet pourrait être faite au printemps 2019.